Ma flamme poétique, quand par hasard elle s’allume, n’est jamais de longue durée. Après avoir flambé Ackermann Louise

Ma flamme poétique, quand par hasard elle s’allume, n’est jamais de longue durée. Après avoir flambé un moment, mon feu s’éteint. J’aurais été une bien mauvaise vestale.

Pensées d’une solitaire (1903)
Citations de Louise Ackermann
Louise Ackermann

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.