Lorsque la fortune t’outrage, – Ne cède point aux coups du plus rigoureux sort – D’un espoir g Caton Denys

Ajouter un commentaire

Lorsque la fortune t’ outrage,
Ne cède point aux coups du plus rigoureux sort
D’ un espoir généreux relevé ton courage:
L’ espoir seul suit partout, même jusqu’ à la mort.
Distiques de Caton, Livre second, XXV
Citations de Denys Caton
Denys Caton

Laisser une réponse