Le froid de l’acier est pareillement mortel à la poignée et à la pointe. Tout ce qui est exposé au c Weil Simone

Ajouter un commentaire

Le froid de l’ acier est pareillement mortel à la poignée et à la pointe. Tout ce qui est exposé au contact de la force est susceptible de dégradation.
Ecrits historiques et politiques (1960)
Citations de Simone Weil
Simone Weil

Laisser une réponse