À la terrasse d’un café, le bruit des voitures, le manège des gens qui marchent, et même les convers Renouard Maël

À la terrasse d’un café, le bruit des voitures, le manège des gens qui marchent, et même les conversations alentour, même les musiques d’ambiance qui autrefois m’irritaient, tous ces phénomènes simples, monotones, réguliers, prévisibles, sont devenus pour mon attention des points de fixation beaucoup plus sûrs que la solitude d’un bureau ou d’une chambre où je sais que l’infini est à la portée de ma paresse, des mes fantaisies et de ma mauvais volonté.
Fragments d’une mémoire infinie (2016)
Citations de Maël Renouard
Maël Renouard