La santé c’est une chose. Mais la perte de l’amour, c’est de la gangrène à l’état ras. Un mal pernic Vautrin Jean

La santé c’est une chose. Mais la perte de l’amour, c’est de la gangrène à l’état ras. Un mal pernicieux qui ne se lit pas sur la feuille de température, un truc qui hurle pendant des semaines. Qui se mesure à l’humeur. Parce que dès que vous êtes seul, vous morflez. Dès que vous fermez les paupières, vous repensez à votre histoire d’amour prise dans les glaces.
Gipsy Blues (2014)
Citations de Jean Vautrin
Jean Vautrin

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.