La maman espère que le petit drôle finira par s’échapper de Paula, avant d’être formé et viable, suf Jelinek Elfriede

La maman espère que le petit drôle finira par s’échapper de Paula, avant d’être formé et viable, suffit qu’elle se traîne un bon coup sur les genoux, qu’elle soulève de lourds baquets pleins d’eau de lessive sale et brûlante, qu’elle se crève le cul, la Paula. Mais non, rien ne s’évade, rien ne s’échappe, à part la sueur qui jaillit de tous les pores.
Les Amantes (1975)
Citations de Elfriede Jelinek
Elfriede Jelinek