La faille aboutissait à la rivière, qui faisait coude à cet endroit et dont l’eau rapide, en venant Gide André

La faille aboutissait à la rivière, qui faisait coude à cet endroit et dont l’eau rapide, en venant buter contre la falaise schisteuse, l’avait profondément creusée.
Si le grain ne meurt (1926)
Citations de André Gide
André Gide

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.