La censure à l’haleine immonde, aux ongles noirs,
Cette chienne au front bas qui suit tous les Hugo Victor

Ajouter un commentaire

La censure à l’ haleine immonde, aux ongles noirs,
Cette chienne au front bas qui suit tous les pouvoirs,
Vile, et mâchant toujours dans sa gueule souillée,
O muse ! quelque pan de ta robe étoilée !
Les Chants du crépuscule (1835), A Alphonse Rabbe
Citations de Victor Hugo
Victor Hugo

Laisser une réponse