L’homme dans la nuit touche une lumière, étant mort pour lui-même et vivant. Endormi, il touche ce q Héraclite

1 Commentaire

L’ homme dans la nuit touche une lumière, étant mort pour lui-même et vivant. Endormi, il touche ce qui est mort, ayant éteint sa vue. Eveillé, il touche ce qui est endormi.
Fragment
Citations de Héraclite
Héraclite

Une réponse à “L’homme dans la nuit touche une lumière, étant mort pour lui-même et vivant. Endormi, il touche ce q Héraclite”

  1. ANGELINI

    L'homme en naissant allume une lumière (comme une bougie dans la nuit) ; mort il l'éteint ; quand il dort, les yeux fermés, il la consume donc plus que quand il est mort et moins que quand il est éveillé. En d'autres termes Qui dort souvent (mais raisonnablement=les yeux fermés) vit plus longtemps.
    70 traductions de maximes d'Héraclite sur 127 sont de bien piètres traductions dont 15 ne veulent tout bonnement rien dire. Par exemple : "on ne se baigne jamais deux fois dans le même fleuve (ceci n'est vrai que si l'on s'y noie la première fois !)" au lieu de "on ne se baigne jamais deux fois dans la même eau d'un fleuve".

    Répondre

Laisser une réponse