L’amour est comme un cancer, un chancre, une masse sournoise qui se nourrit d’elle-même, grossit, gr Laberge Marie

Ajouter un commentaire

L’ amour est comme un cancer, un chancre, une masse sournoise qui se nourrit d’ elle-même, grossit, grandit, et finit par nous dévorer. On meurt et on se demande si finalement, on n’ aurait pas mieux fait d’ haïr seulement ou de rester indifférent.
Quelques adieux (1992)
Citations de Marie Laberge
Marie Laberge

Laisser une réponse