Je vous tiens toute vive entre mes bras, Nature,
Ah ! Faut-il que mes yeux s’emplissent d’ombr Noailles Anna de Bracovan, comtesse de

Je vous tiens toute vive entre mes bras, Nature,
Ah ! Faut-il que mes yeux s’emplissent d’ombre un jour
Et que j’aille au pays sans vent et sans verdure
Que ne visitent pas la lumière et l’amour…
Le Coeur innombrable (1901), L’Offrande à la Nature
Citations de Anna de Noailles
Anna de Noailles