Je me suis rendu-compte qu’à force de se laisser dériver, on atteignait parfois des rivages où perso Blondel Jean-Philippe

Je me suis rendu-compte qu’à force de se laisser dériver, on atteignait parfois des rivages où personne ne pouvait venir vous chercher.
Le Baby-sitter (2010)
Citations de Jean-Philippe Blondel
Jean-Philippe Blondel

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.