Je donnerais cher pour que les morts qui m’accompagnent puissent écrire ce qu’ils vivent ou ne viven Lançon Philippe

Je donnerais cher pour que les morts qui m’accompagnent puissent écrire ce qu’ils vivent ou ne vivent pas, de là où ils sont, tels qu’ils sont. Je voudrais connaître leurs précis de décomposition, leurs rires plein de terres, sans doute parce qu’il y a eu un moment, quelques semaines, où il m’a semblé vivre avec eux, parmi eux, en eux, et où sentir qu’ils s’éloignaient m’a causé plus de tristesse et de solitude que tout ce qu’il me fallait affronter.
Le lambeau (2018)
Citations de Philippe Lançon
Philippe Lançon

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.