Quand on voyage seul, il faut des habitudes et il faut qu’elles deviennent des obsessions. Ailleurs Lançon Philippe

Quand on voyage seul, il faut des habitudes et il faut qu’elles deviennent des obsessions. Ailleurs doit être organisé comme si l’on devait y passer sa vie entière, dans un abandon complet : lieux, gestes, parcours, commerces, points de repos, de vue et de méditation, tout exige d’être rapidement et instinctivement reconnu, apprivoisé, adopté, répété – comme dans une langue nouvelle où chaque mot doit être appris, si l’on ne veut perdre la sienne.
Les îles (2011)
Citations de Philippe Lançon
Philippe Lançon