J’avais un mal de tête violent. Je songeai à ma vie triste, sans amis, sans argent. Je ne demandais Bove Emmanuel

J’avais un mal de tête violent. Je songeai à ma vie triste, sans amis, sans argent. Je ne demandais qu’à aimer, qu’à être comme tout le monde. Ce n’était pourtant pas grand-chose.
Mes amis (1924)
Citations de Emmanuel Bove
Emmanuel Bove

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.