J’ai toujours cru qu’avant d’instruire les autres il fallait commencer par savoir assez pour soi. Rousseau Jean-Jacques

Ajouter un commentaire

J’ ai toujours cru qu’ avant d’ instruire les autres il fallait commencer par savoir assez pour soi.
Les Rêveries du promeneur solitaire (1776-1778, édition posthume 1782)
Citations de Jean-Jacques Rousseau
Jean-Jacques Rousseau

Laisser une réponse