Ils en avaient marre les enfants d’ouvrir leurs cadeaux. Il y en avait trop. Nous sommes les enfants Fournier Jean-Louis

Ils en avaient marre les enfants d’ouvrir leurs cadeaux. Il y en avait trop. Nous sommes les enfants gâtés et gavés qui à Noël n’ouvrent plus leurs cadeaux.
Trop (2014)
Citations de Jean-Louis Fournier
Jean-Louis Fournier

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.