Ils en avaient marre les enfants d’ouvrir leurs cadeaux. Il y en avait trop. Nous sommes les enfants Fournier Jean-Louis

Ajouter un commentaire

Ils en avaient marre les enfants d’ ouvrir leurs cadeaux. Il y en avait trop. Nous sommes les enfants gâtés et gavés qui à Noël n’ ouvrent plus leurs cadeaux.
Trop (2014)
Citations de Jean-Louis Fournier
Jean-Louis Fournier

Laisser une réponse