Il regarde la ville, cette superposition de mouvements. Ce territoire infini d’intersections, où l’o Vigan Delphine de

Il regarde la ville, cette superposition de mouvements. Ce territoire infini d’intersections, où l’on ne se rencontre pas.
Les Heures souterraines (2009)
Citations de Delphine de Vigan
Delphine de Vigan

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.