Il me fallut quitter cette joie tranquille [de la campagne] et revenir, poussé par cette superstitio Debussy Claude

Il me fallut quitter cette joie tranquille [de la campagne] et revenir, poussé par cette superstition des villes qui fait que tant d’hommes aiment encore mieux y être broyés que de ne pas faire partie de ce « mouvement » dont ils sont d’ailleurs les douloureux et inconscients rouages.
Monsieur Croche, et autres écrits (1987)
Citations de Claude Debussy
Claude Debussy

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.