Il est bien vrai que Sade est monotone. L’Odyssée ne l’est pas moins, ni le Ramayana. Qu’est-ce que Paulhan Jean

Il est bien vrai que Sade est monotone. L’Odyssée ne l’est pas moins, ni le Ramayana. Qu’est-ce que l’inspiration ? C’est d’avoir une seule chose à dire, que l’on n’est jamais fatigué de dire.
Le Marquis de Sade et sa complice, ou les Revanches de la pudeur (1951)
Citations de Jean Paulhan
Jean Paulhan