Femme ne pardonne jamais à qui surprend sa faiblesse. Musset Alfred de

Femme ne pardonne jamais à qui surprend sa faiblesse.
Gamiani ou deux nuits d’excès (1833)
Citations de Alfred de Musset
Alfred de Musset

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.