Elle avait peur avant même de réaliser que c’était l’odeur du camp qu’elle reconnaissait, et la cons Oksanen Sofi

Ajouter un commentaire

Elle avait peur avant même de réaliser que c’ était l’ odeur du camp qu’ elle reconnaissait, et la conscience du camp qu’ elle voyait dans leurs yeux. Elle était toujours dans leurs yeux, la conscience du camp.
Purge (2008)
Citations de Sofi Oksanen
Sofi Oksanen

Laisser une réponse