Dans L’Étranger, il y a une phrase qui m’a beaucoup marqué. Comme par hasard, elle fait référence au Aïssaoui Mohammed

Dans L’Étranger, il y a une phrase qui m’a beaucoup marqué. Comme par hasard, elle fait référence aux souvenirs. Dans la deuxième partie du roman, celle où Meursault est emprisonné et attend son jugement, il dit ceci : « J’ai fini par ne plus m’ennuyer du tout à partir de l’instant où j’ai appris à me souvenir.» En gros, il expliquait qu’on pouvait vivre de souvenirs et que – en grossissant e trait- la prison m’empêche pas de vivre.
Petit éloge des souvenirs (2014)
Citations de Mohammed Aïssaoui
Mohammed Aïssaoui

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.