Dans cette Europe humide et noire, comment alors ne pas recevoir avec un tremblement de regret et d Camus Albert

Dans cette Europe humide et noire, comment alors ne pas recevoir avec un
tremblement de regret et de difficile complicité, ce cri du vieux Chateaubriand à Ampère partant en Grèce : « Vous n’aurez retrouvé ni une feuille des oliviers ni un grain des raisins
que j’ai vus dans l’Attique. Je regrette jusqu’à l’herbe de mon temps. Je n’ai pas eu la force de faire vivre une bruyère. » Et nous aussi, enfoncés, malgré notre jeune sang, dans la terrible vieillesse de ce dernier siècle, nous regrettons parfois l’herbe de tous les temps, la feuille de
l’olivier que nous n’irons plus voir pour elle-même, et les raisins de la liberté.
Prométhée aux Enfers in L’été, 1946
Citations de Albert Camus
Albert Camus