Dès ma prime jeunesse, rien n’avait été plus fort en moi que le voeu intime de demeurer libre et ind Zweig Stefan

Ajouter un commentaire

Dès ma prime jeunesse, rien n’avait été plus fort en moi que le voeu intime de demeurer libre et indépendant.
Le Monde d’hier. Souvenirs d’un Européen (1944)
Citations de Stefan Zweig
Stefan Zweig

Laisser une réponse