Comme tous les amoureux, ils étaient persuadés que ce qui menaçait l’amour ne pouvait venir que du m Nin Anaïs

Ajouter un commentaire

Comme tous les amoureux, ils étaient persuadés que ce qui menaçait l’amour ne pouvait venir que du monde, que de l’extérieur ; ils ne soupçonnaient pas que le germe de sa mort pût se trouver à l’intérieur d’eux-mêmes.
Les Chambres du coeur (1950)
Citations de Anaïs Nin
Anaïs Nin

Laisser une réponse