Chaque être aimé, en disparaissant, ravit un peu de chair, un peu de sang, à ceux qui restent sur la Germain Sylvie

Ajouter un commentaire

Chaque être aimé, en disparaissant, ravit un peu de chair, un peu de sang, à ceux qui restent sur la terre, tremblant de froid et de fadeur dans le crachin continu de l’absence.
Magnus (2005)
Citations de Sylvie Germain
Sylvie Germain

Laisser une réponse