Celui dont le flanc saigne a meilleure mémoire.
L’affront que l’offenseur oublie en insensé

Celui dont le flanc saigne a meilleure mémoire.
L’affront que l’offenseur oublie en insensé
Vit et toujours remue au coeur de l’offensé.
Hernani ou l’Honneur castillan (1830), IV, 6, Hernani
Citations de Victor Hugo
Victor Hugo