Ce monde est empoisonné de malheurs et semble s’y complaire. Il est tout entier livré à ce mal que N Camus Albert

Ajouter un commentaire

Ce monde est empoisonné de malheurs et semble s’ y complaire. Il est tout entier livré à ce mal que Nietzsche appelait l’ esprit de lourdeur. N’ y prêtons pas la main. Il est vain de pleurer sur l’ esprit, il suffit de travailler pour lui.
L’Eté (1954)
Citations de Albert Camus
Albert Camus

Laisser une réponse