Bien que tu sois dans l’opulence, – A cultiver les arts donne ton premier soin. – De la fortun Caton Denys

Ajouter un commentaire

Bien que tu sois dans l’ opulence,
A cultiver les arts donne ton premier soin.
De la fortune un jour si tu sens l’ inconstance,
L’ art te reste, et jamais ne te manque au besoin.
Distiques de Caton, Livre quatrième, XIX
Citations de Denys Caton
Denys Caton

Laisser une réponse