Au commencement il n’y avait rien. Et ce rien n’était ni vide ni vague : il n’appelait rien d’autre Nothomb Amélie

Ajouter un commentaire

Au commencement il n’ y avait rien. Et ce rien n’ était ni vide ni vague : il n’ appelait rien d’ autre que lui même. Et Dieu vit que cela était bon. Pour rien au monde il n’ eût créé quoi que ce fût. Le rien faisait mieux que lui convenir : il le comblait.
Métaphysique des tubes (2000)
Citations de Amélie Nothomb
Amélie Nothomb

Laisser une réponse