A vrai dire, qu’elle ne fût pas partie à cause de moi n’empêchait pas que je l’avais trahie. Je rest Schlink Bernhard

A vrai dire, qu’elle ne fût pas partie à cause de moi n’empêchait pas que je l’avais trahie. Je restais donc coupable. Et si je n’étais pas coupable, parce que trahir une criminelle ne saurait être une faute, j’étais coupable parce que j’avais aimé une criminelle.
Le Liseur (1996)
Citations de Bernhard Schlink
Bernhard Schlink

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.