A l’aube, il s’endormit, le menton baissé sur la poitrine comme un pantin disloqué, les traits tirés Déon Michel

A l’aube, il s’endormit, le menton baissé sur la poitrine comme un pantin disloqué, les traits tirés, vieilli soudain, quitté par l’énergique frénésie qui l’agitait dans la journée et la soirée. Je lus sur son visage las que ne parcourait aucun frémissement, l’essentielle qualité qui le distinguait des autres hommes : il était bon. Mieux encore, c’était un juste, perdu sur la terre où il ne rencontrait que de rares semblables. Et, miracle, cette bonté n’avait jamais altéré l’acuité de son regard, la lucidité de son intelligence.
Un taxi mauve (1973)
Citations de Michel Déon
Michel Déon