Un jour, à force de caresser les mots, ils m’entraîneraient avec eux sous la surface, et il n’y aura Van Cauwelaert Didier

Ajouter un commentaire

Un jour, à force de caresser les mots, ils m’entraîneraient avec eux sous la surface, et il n’y aurait plus personne au-dessus du livre ouvert.
Un aller simple (1994)
Citations de Didier Van Cauwelaert
Didier Van Cauwelaert

Laisser une réponse