Sans la liberté de blâmer, il n’est point d’éloge flatteur ; et qu’il n’y a que les petits hommes qu Beaumarchais Pierre Augustin Caron de

Ajouter un commentaire

Sans la liberté de blâmer, il n’est point d’éloge flatteur ; et qu’il n’y a que les petits hommes qui redoutent les petits écrits.
Le Mariage de Figaro (1784), V, 3, Figaro
Citations de Pierre Augustin Caron de Beaumarchais
Pierre Augustin Caron de Beaumarchais

Laisser une réponse