Qui peut dire que non, ne pèche nullement. – Puis, la bonté du ciel nos offenses surpasse, – P Régnier Abbé Mathurin

Qui peut dire que non, ne pèche nullement.
Puis, la bonté du ciel nos offenses surpasse,
Pourvu qu’on se confesse, on a toujours sa grâce.
Satires (1608 à 1613), XIII
Citations de Abbé Mathurin Régnier
Abbé Mathurin Régnier

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.