Quelques-uns se défendent d’aimer et de faire des vers, comme de deux faibles qu’ils n’osent avouer, La Bruyère Jean de

Quelques-uns se défendent d’aimer et de faire des vers, comme de deux faibles qu’ils n’osent avouer, l’un du coeur, l’autre de l’esprit.
Les Caractères (1696), 84, I, Du coeur
Citations de Jean de La Bruyère
Jean de La Bruyère

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.