Quand on vit au milieu des bruits du monde, il faut que la voix intérieure qui s’appelle la poésie p Ackermann Louise

Quand on vit au milieu des bruits du monde, il faut que la voix intérieure qui s’appelle la poésie parle bien haut en nous pour que nous puissions l’entendre. Dans la solitude, nous saisissons son moindre murmure.
Pensées d’une solitaire (1903)
Citations de Louise Ackermann
Louise Ackermann

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.