Quand l’idée vient, il faut s’y mettre tout de suite, sinon elle moisit et je n’ai plus envie. Quand Bretécher Claire

Quand l’idée vient, il faut s’y mettre tout de suite, sinon elle moisit et je n’ai plus envie. Quand je suis sur un album, je ne pense plus qu’à lui. Je me lève, je prends mon petit déjeuner et je me mets à ma table. J’arrête quand je suis moulue. Ou alors je travaille jusque vers 8 ou 9 heures du soir, avec un verre. J’aime bien. Les gens ne pensent pas que la bande dessinée, c’est du boulot. Mais un album me prend environ un an et demi. Davantage, s’il y a des choses techniques à dessiner. Comme des Vélib’ ou des voitures. Je déteste ça !
Dans l’hebdomadaire l’Express n° 3011, 19 mars 2009.
Citations de Claire Bretécher
Claire Bretécher