À l’époque, l’idée m’est venue d’une espèce d’admiration générale pour les ados. Quoi qu’ils fassent Bretécher Claire

À l’époque, l’idée m’est venue d’une espèce d’admiration générale pour les ados. Quoi qu’ils fassent, même si c’était des conneries, leurs parents les trouvaient géniaux. « Machinette a fait ça, c’est formidable, non ? » Tout était ainsi. Évidemment, quand on arrive à la came, à la prostitution et au hold-up, c’est moins sympa ! Mais il y avait un regard à la fois tragique, admiratif et envieux sur ces jeunes. C’est de cette ambiance qu’est née Agrippine. Comme mon livre sur les femmes enceintes, que j’ai fait à 40 ans, quand toutes mes copines étaient en cloque.
Dans l’hebdomadaire l’Express n° 3011, 19 mars 2009.
Citations de Claire Bretécher
Claire Bretécher