Plus je prenais conscience que Jiazhen était atteinte d’une maladie inguérissable, plus je me sentai Hua Yu

Plus je prenais conscience que Jiazhen était atteinte d’une maladie inguérissable, plus je me sentais saisi d’épouvante. La vie passait tellement vite ! Dire qu’elle se trouvait dans un état pareil…En voyant son visage si maigre, je me rendais compte que, depuis son mariage, elle n’avait pas vécu un seul jour paisible avec moi.
Jiazhen paraissait au contraire très contente.

– Tant mieux si c’est inguérissable, dit-elle. Sinon, nous n’aurions pas eu assez d’argent pour me soigner.
Brothers (2008)
Citations de Yu Hua
Yu Hua

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.