On m’avait promis qu’en vieillissant je perdrais la mémoire, mais c’était faux, comme on m’avait pro Kerninon Julia

On m’avait promis qu’en vieillissant je perdrais la mémoire, mais c’était faux, comme on m’avait promis à dix-sept ans qu’un jour j’apprendrais que la vie véritable était hors des livres, et c’était également faux. Je ne désespère pas de comprendre les mensonges des adultes avant ma mort.
Ma dévotion
Citations de Julia Kerninon
Julia Kerninon