On a vu souvent rejaillir le feu
D’un ancien volcan qu’on croyait trop vieux
Il est paraît Brel Jacques

On a vu souvent rejaillir le feu
D’un ancien volcan qu’on croyait trop vieux
Il est paraît-il des terres brûlées
Donnant plus de blé qu’un meilleur avril
Et quand vient le soir pour qu’un ciel flamboie
Le rouge et le noir ne s’épousent-ils pas ?
Ne me quitte pas (1959)
Citations de Jacques Brel
Jacques Brel

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.