Nous n’ignorons pas cependant la triste réalité : une grande partie de l’humanité est privée de la p Cheng François

Nous n’ignorons pas cependant la triste réalité : une grande partie de l’humanité est privée de la possibilité de choisir son activité, et accepte un travail à seule fin de « gagner sa vie », situation qui engendre toutes sortes de souffrances et d’injustices. Car l’homme est ainsi réduit à son utilité technique, ce qui est pour lui une mutation. S’il a naturellement besoin de faire, ce n’est pas seulement au niveau d’une production matérielle et directement utile au plan social, c’est surtout dans la dimension de ce que les Grecs appelaient poïen, qui signifie « faire » au sens de la poïesis, la « création ». C’est par ce « faire » créatif, par le travail en vue d’une réalisation que l’homme donne un sens à sa vie, qu’il devient le « poète » de sa vie. Telle est sa vocation, ce à quoi il est appelé.
Cinq méditations sur la mort. Autrement dit sur la vie (2013)
Citations de François Cheng
François Cheng

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.