Mon coeur alors était tendre, sensible aux traits de l’amour, et il s’enflammait au moindre feu. Ovide

Mon coeur alors était tendre, sensible aux traits de l’amour, et il s’enflammait au moindre feu.
Les Amours
Citations de Ovide
Ovide

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.