Lorsque j’admire un peintre, on me dit : « Soit, mais ce n’est pas de la peinture. » Lorsque j’admir Cocteau Jean

Lorsque j’admire un peintre, on me dit : « Soit, mais ce n’est pas de la peinture. » Lorsque j’admire un musicien, on me dit : « Soit, mais ce n’est pas de la musique. » Lorsque j’admire un dramaturge, on me dit : « Soit, mais ce n’est pas du théâtre. » Lorsque j’admire un sportif, on me dit : « Soit, mais ce n’est pas du sport. » Et ainsi de suite. Mais alors, demandais-je : « Qu’est-ce que c’est ? » Mon interlocuteur hésite, l’œil dans le vague et murmure : « Je ne sais pas… C’est autre chose. »
J’ai fini par comprendre que cet autre chose était, somme toute, la meilleure définition de la poésie
Discours de réception à l’Académie française, 20 octobre 1955
Citations de Jean Cocteau
Jean Cocteau

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.