Lisez les Italiens, vous verrez s’il les vole.
Rien n’appartient à rien, tout appartient à Musset Alfred de

Lisez les Italiens, vous verrez s’il les vole.

Rien n’appartient à rien, tout appartient à tous.

Il faut être ignorant comme un maître d’école

Pour se flatter de dire une seule parole

Que personne ici-bas n’ait pu dire avant vous.

C’est imiter quelqu’un que de planter des choux.
Namouna (1831)
Citations de Alfred de Musset
Alfred de Musset

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.