Les songes sont comme les belles-de-nuit, qui ne s’épanouissent que dans les ténèbres et se refermen Jean-Paul Johann Paul Friedrich Richter, dit

Ajouter un commentaire

Les songes sont comme les belles-de-nuit, qui ne s’ épanouissent que dans les ténèbres et se referment avec l’ aurore: un parfum suave et mystérieux est le seul indice qui nous reste de leur apparition fugitive.
Pensées extraites de tous les ouvrages de Johann Paul Friedrich Richter dit Jean-Paul
Citations de Johann Paul Friedrich Richter, dit Jean-Paul
Johann Paul Friedrich Richter, dit Jean-Paul

Laisser une réponse