Les poètes sont heureux : une part de leur force est dans leur ignorance même. Seulement, il ne faut France Anatole

Les poètes sont heureux : une part de leur force est dans leur ignorance même. Seulement, il ne faut pas qu’ils disputent trop vivement des lois de leur art : ils y perdent leur grâce avec leur innocence et, comme les poissons tirés hors de l’eau, ils se débattent vainement dans les régions arides de la théorie.
Le jardin d’Epicure (1894)
Citations de Anatole France
Anatole France

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.