Les mots, les mots de l’amour, les je t’aime et tous les autres, mièvres, puérils, qu’on invente, s’ Izzo Jean-Claude

Les mots, les mots de l’amour, les je t’aime et tous les autres, mièvres, puérils, qu’on invente, s’étaient lentement effilochés. Ils n’évoquaient plus que des souvenirs. Des lambeaux.
Le soleil des mourants (1999)
Citations de Jean-Claude Izzo
Jean-Claude Izzo

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.